Astrolabe N° 33

Sommaire

Dossier

Cette étude illustrera la représentation de deux phénomènes naturels liés au phénomène de la lumière et au manque de cette même, notamment l'aurore boréale et la brume, dans les récits de voyage du savant Pierre-Louis Moreau de Maupertuis en Laponie (1732) et de l'amiral Jean-François Galaup de Lapérouse sur le long de la côte du nord-ouest de l'Amérique (1785-1788).

Né en Lorraine d'un père polonais et d'une mère française, militaire sortant de l'École des Cadets de Lunéville, Maksimilian Wiklinski a servi comme officier à Madagascar puis en Inde, à Pondichéry, de 1768 ou 1769 à août 1778. À la suite de sa démission motivée par le refus de sa hiérarchie de lui accorder un congé de dix-huit mois plusieurs fois sollicité, il quitte l'île de France pour l'Europe. Son navire ayant été arraisonné par deux corsaires anglais, il est fait prisonnier.

mantegazza_3.jpgÀ l'occasion du premier centenaire de sa mort, l'Université Paris-Sorbonne (Centre de Recherche sur la Littérature des Voyages) et l'Université de Cagliari dédient à Paolo Mantegazza un colloque, qui aura lieu samedi 11 décembre 2010 à Guspini (Medio Campidano), dans le cadre splendide de la mine de Montevecchio, visitée en 1868 par le même Mantegazza, pendant son voyage avec la commission parlementaire dirigée par Quintino Sella. Le colloque sera conclu par une visite du complexe minier de Montevecchio dimanche 12 décembre 2010.

Avec la naissance du tourisme, déjà à la fin du XIXe siècle, la littérature de voyage développe de nouvelles perspectives d'analyse et de réflexion. L'ouvrage de Luigi Marfè, Oltre la "fine dei viaggi", ouvre un débat critique entre France, Grande Bretagne et États-Unis sur la littérature de voyage contemporaine, de la fin de la deuxième guerre mondiale jusqu'à nos jours, en proposant un panorama de textes fondamentaux et de grands voyageurs qui ont marqué la deuxième moitié du XXe siècle.

Avec grande ironie et capacité à capturer l'attention, la parasitologue Alessandra Lavagnino sait nous conduire dans le monde des moustiques, sans que, comme d'habitude, ces petits insectes nous apparaissent comme les fastidieux compagnons de nos chaudes soirées d'été.