Astrolabe est une publication en ligne du Centre de Recherches sur les Littératures de Voyage (CRLV, domicilié à l'Université de Clermont Auvergne, en partenariat avec Aix Marseille Université). Elle constitue l'un des éléments de la politique de publication du CRLV complémentaire de la revue électronique Viatica qui, de son côté, a pour objet l'exploration de nouveaux champs de la recherche dans le même domaine. Créée en 2005, Astrolabe accueillait des comptes rendus de lecture et des articles de chercheurs, en collectant des textes inédits avec la vocation de rendre compte de l'actualité de l'édition et des travaux consacrés au genre viatique. En 2020, Astrolabe devient un socle de publications en ligne pour étudiants (sélections de mémoires de masters, actes de Journées d'études de jeunes chercheurs, programmes d'agrégations liés aux voyages, etc.) et pour chercheurs (éditions critiques numériques, actes de colloques et de journées d'études mis rapidement en ligne, workshops, etc.). Les propositions de numéros sont adressées au comité d'Astrolabe par le biais du site du CRLV et via l'onglet « Contact ».

Astrolabe N° 0

Entre journal de bord et correspondance, le 'blog journal' semble être l'un des supports les plus modernes utilisés par le voyageur contemporain. Depuis n'importe quelle partie du globe, poste Internet permettant, il rend régulièrement compte de ses déplacements, du pays visité, de la rencontre avec l'altérité, de ses sensations, de ses émotions, de ses états d'esprit, des choses lues, des choses vues, des choses imaginées.... Ses destinataires ? Les amis, la famille, des curieux, voir des inconnus ; en somme, tous ceux qui souhaitent suivre son parcours, ce récit de voyage, en se connectant sur le blog qui accueille parfois aussi les 'journaux' d'autres 'voyageurs'. Qu'est ce qu'il en est de la valeur littéraire de ces témoignages ? La question qui se posait autrefois pour les récits de voyage ou les correspondances se repropose... Quel est l'intérêt de ces témoignages ? Les questionnements ne sont pas nouveaux.

Tania Manca

Pages